Educateur sportif

Combien gagnent-ils ?


Le salaire dépend du statut de l’employeur : secteur privé ou fonction publique territoriale

  • Dans le secteur privé, une convention collective du sport a été récemment mise en place (juillet 2005). Une convention collective est un accord conclu entre des employeurs d’une même activité et des syndicats énonçant les droits des salariés et les règles de rémunération.
    Elle s’applique à toutes les structures ayant leur activité principale dans le domaine sportif : encadrement d’activités sportives, organisation de manifestations sportives, gestion des installations et formation professionnelle aux métiers du sport. La rémunération est fixée au regard des exigences du poste (autonomie, responsabilités, technicité requise) et des compétences du salarié. Elle ne peut être inférieure au minimum conventionnel.
    Celui est de 1230 € mensuels bruts au 7.07.05.

Si l’éducateur sportif travaille dans une maison des jeunes et de la culture (MJC), une maison de quartier, une maison pour tous, son salaire ne relève généralement pas de cette convention collective

 

  • Dans la fonction publique territoriale, le salaire dépend du cadre statutaire et de la filière d’activité. L’animateur/éducateur sportif est un agent de catégorie B. A noter que la filière des métiers animation culture et sport n’est pas l’une des mieux rémunérées au sein de la fonction publique territoriale.
  • Quant aux indépendants, leurs revenus sont variables et en lien avec la bonne marche de leur activité.

Attention : Pour obtenir le salaire net, il faut enlever 15% à 25% au salaire brut, et ajouter quelquefois des compléments : primes, indemnités (repas, transport, etc..), 13ème mois,... qui varient selon les entreprises.

haut de page
© Métiers en région Provence-Alpes-Côte d'Azur