Gardien d'immeuble

Leur nombre augmente-t-il ?


Ils sont 5300 en PACA lors du dernier recensement de la population (1999).

Des effectifs en baisse dans les années 1990.

Cette baisse va de pair avec la modification de l’habitat. Le nombre d’appartements en location, détenus par des sociétés publiques ou privées a diminué.

Depuis, une stagnation des emplois.

Un décret récent a institué un gardien pour 100 logements, avec un rôle de médiation. Cela a porté la reprise des recrutements, comme l’augmentation des constructions. Entre 2003 et 2006, on dénombre environ 100 gardiens de plus par an. Mais la copropriété est en forte progression : 81 % des appartements du parc de logement privé sont situés dans des copropriétés en PACA. De taille souvent plus petite, les gardiens y sont plus rares. En France, dans le parc privé, 73 % des immeubles en copropriété disposent d’un interphone ou d’un digicode, 41 % d’un gardien.

Un autre métier, en développement, concurrence celui de gardien. Plusieurs immeubles, résidences, font appel à des agents de sécurité, employés par des sociétés privées. Ils effectuent des rondes de surveillance et n’ont pas vocation à maintenir une qualité de lien social entre les habitants. Leur présence est encore rare dans les copropriétés, et les organismes HLM, mais elle est fréquente pour des surveillances de parking, d’immeubles de bureau ou recevant du public.

L'évolution des effectifs de 1990 à 1999


Concierge et gardien d’immeuble  : -28%

Ensemble des métiers : +4,4%

INSEE RP 99 Traitement ORM

© Métiers en région Provence-Alpes-Côte d'Azur