Avocat

Un métier recherché par les entreprises ?


Certains domaines créent de nouvelles opportunités de marchés.


Plusieurs facteurs sociaux ou culturels influencent le développement de la demande de droit. Ainsi, l’environnement, la santé…ces domaines touchent de façon transversale plusieurs spécialités du droit et exigent des cabinets capables de prendre en charge cette transversalité.
On évoque aussi fréquemment la judiciarisation des comportements pour justifier le besoin croissant d’avocat.
Enfin, leurs missions de conseils ou de médiation pour prévenir les procès, tendent à se multiplier.

Néanmoins beaucoup d’avocats présents en PACA.


Cependant, ces tendances s’accompagnent d’une croissance marquée des effectifs de professionnels. Si la densité (nombre d’avocats pour 100 000 habitants) est relativement stable en France, elle est en PACA nettement au dessus de la moyenne nationale notamment pour les barreaux de Nice et Marseille.
A cela s’ajoute l’augmentation du nombre d’avocats étrangers (+ 25,5 % en huit ans en PACA selon le Conseil national des Barreaux) exerçant en France.

Selon le barreau de Marseille, parmi les domaines d’intervention bien développés au sein de son barreau, on note « avocat de l’enfant », « avocat conseil de l’entreprise », ainsi que le droit des étrangers et le droit maritime.

Faible croissance des bureaux secondaires.


Ces bureaux secondaires, sortes « d’antennes », sont créés pour développer un cabinet, afin de proposer une nouvelle spécialisation ou un ancrage dans un nouveau territoire. Ils créent des opportunités de collaborations ou d’association pour les avocats. Or, en PACA, leur croissance est nettement inférieure à la moyenne nationale (47 % contre 62 % entre 1998 et 2007) ce qui peut être un indicateur de saturation du territoire.
Certains soulignent aussi la difficulté croissante à trouver un stage pour les avocats en formation.

© Métiers en région Provence-Alpes-Côte d'Azur