Ajusteur

Quelle qualification pour accéder à ce métier ?


Pour accéder au métier, plusieurs formations sont envisageables.

La métallurgie et la mécanique ont plutôt tendance à recruter à niveau Bac professionnel, voire Bac + 2. Il existe des formations de niveau V mais elles seront mieux appréciées si le candidat a eu par ailleurs une expérience de l’entreprise.

Les formations adaptées (liste non exhaustive) :

  • de niveau V :

    CAP productique mécanique,

    BEP métiers de la production mécanique et informatisée (MPMI),

    BEP maintenance des systèmes mécaniques automatisés (MSMA),

    Certificat technique des métiers (CTM) de fraiseur tourneur et ajusteur monteur,

    Titre professionnel d’ajusteur mouliste :

    pour une spécialisation dans la fabrication des moules,

    Titre professionnel monteur assembleur de structures d’aéronefs :

    pour une spécialisation dans l’aéronautique,

    puis

    Mention complémentaire (MC) montage ajustage des systèmes mécaniques et automatisés, réalisable en 1 an.

  • de niveau IV :

    Bac professionnel maintenance des équipements industriels :

    pour une orientation vers le mécanicien ajusteur, en charge de la maintenance, après un BEP MSMA

    Bac professionnel technicien d’usinage,

    Bac professionnel technicien outilleur :

    pour une orientation vers ajusteur outilleur, en 2 ans après le BEP MPMI

    Bac professionnel aéronautique option mécanicien systèmes cellules :

    pour une orientation vers l’aéronautique

  • Mis en place par la métallurgie, il existe le :

    CQPM d’ajusteur monteur

    Ce certificat de qualification professionnelle (CQP) mis en place par l’UIMM peut être préparé en contrat de professionnalisation ou par le biais de la formation continue des salariés en cours d’emploi.
haut de page
© Métiers en région Provence-Alpes-Côte d'Azur