Plombier-Chauffagiste

Le métier : Plombier-Chauffagiste


©plombier - CRpaca

Ouvrier qualifié du second oeuvre, ce spécialiste met en place, répare et entretient des tuyauteries d’eau et de gaz ; des appareils de chauffage, de climatisation ou de ventilation (ventilation mécanique contrôlée, conduit d’évacuation des fumées) ainsi que des installations sanitaires (salle de bain, toilettes). Son habileté manuelle, son sens de la précision et de l’organisation, lui permettent de faire face, souvent de manière autonome, à une grande variété de situations.

Une large gamme d’interventions.

Travaux neufs ou de rénovation d’une maison, d’un édifice public, d’un immeuble de bureaux ou d’habitation, de locaux industriels ou commerciaux, le plombier-chauffagiste est amené à exercer dans des conditions et des lieux très divers. Ses domaines d’intervention (installations sanitaire, thermique, frigorifique ou climatique), les équipements installés (baignoire, chauffe-eau, chaudière collective ou individuelle, piscine, arrosage automatique, système de traitement domestique des eaux ou de protection incendie…) comme les matériaux employés (cuivre, inox ou matières plastiques) peuvent aussi être très variés.

 

De la lecture d’un plan à la mise en service des installations.

Dans un bâtiment neuf, ce professionnel est sollicité aux différentes étapes de la construction :

  • Au début du chantier, il intervient après la réalisation du gros œuvre pour poser les arrivées et les évacuations d’eau, d’air, de gaz. Il travaille à partir des consignes de l’architecte. Il étudie l’emplacement des canalisations et des équipements. Il dessine le réseau à mettre en place, calcule les volumes et les débits et adapte les dimensions des tuyauteries (diamètre, longueur, épaisseur). Il les découpe, les cintre, les soude entre elles et les assemble aux dérivations. Il fixe les supports, perce murs et planchers qu’il rebouche par des petits travaux de maçonnerie.
  • En cours de chantier, il met en place les appareils liés au bâti (équipements à encastrer dans le carrelage, par exemple) qu’il raccorde aux différents circuits.
  • A la fin, il procède à l’agencement des accessoires complémentaires (éviers, robinetterie) ainsi qu’aux derniers réglages. Il vérifie la parfaite étanchéité et le bon fonctionnement des installations.

Dans un bâtiment ancien, il assure l’entretien (maintenance préventive, mise en conformité) et parfois la remise en état (maintenance curative).

 

haut de page

Travailler seul ou aux côtés d’autres professionnels.

Fuites d'eau, robinet usé, appareil vétuste, le plombier-chauffagiste effectue toutes sortes de réparations chez les particuliers. Mobile et disponible (déplacements réguliers intercommunaux voire départementaux), il réalise ces dépannages seul en toute autonomie et souvent en urgence. Dans le cadre d’un chantier de rénovation de plus grande ampleur ou d’une construction, il côtoie d’autres corps de métiers. Il travaille alors en équipe et de manière coordonnée avec d’autres professionnels du bâtiment : maçon, électricien, etc.

 

Connaissances techniques variées, rigueur et sens du service.

Plombier-chauffagiste, plombier–climaticien, plombier-zingueur, ce professionnel possède souvent plusieurs compétences qui lui permettent d’adapter ses prestations au cas par cas. Il sait utiliser des procédés et des énergies variés, des plus traditionnels aux plus récents : systèmes de chauffage et de production d’eau chaude combinés ou non, fuel, gaz, solaire, géothermie. Il a une bonne connaissance du calcul, du dessin (tracé, relevé de côtes). Il sait lire les schémas et les notices techniques et maîtrise les techniques de soudure. Avec la sophistication des équipements, des compétences en électricité basse ou haute tension et en électromécanique lui sont de plus en plus demandées.

Respectueux des normes et des règles de sécurité, le plombier-chauffagiste exerce avec méthode et précision. Il manie avec soin des appareils et outils souvent coûteux et fragiles. En rapport direct avec les clients, il possède des qualités relationnelles et commerciales. A l’écoute, il sait les conseiller et répondre à leurs demandes en tenant compte des différentes contraintes (énergétiques, financières, fonctionnelles, réglementaires). Il les fidélise en assurant un service après-vente ou la gestion de contrats d'entretien.

 

haut de page

Une bonne santé physique.

La profession bénéficie des progrès réalisés dans le conditionnement des produits, dans l’allégement des matériaux, dans la sécurité des équipements ou des postures professionnelles. Toutefois, ce métier nécessite toujours de porter des charges importantes, des positions parfois inconfortables et l’usage de la force physique. Les problèmes de dos sont donc contre-indiqués pour pouvoir l’exercer. Il est aussi recommandé d’avoir une bonne vision des couleurs (pour les codes utilisés dans les installations électriques) et un bon odorat (pour les odeurs de gaz, par exemple).

 

Exercer principalement dans les PME du BTP.

Qu’elles soient généralistes ou spécialisées, les entreprises artisanales du bâtiment sont les principaux employeurs des plombiers-chauffagistes. Ils peuvent également créer leur entreprise et travailler pour leur propre compte. Les bureaux d’études, les collectivités locales, les entreprises chargées de la distribution de l’eau, du gaz et les commerces spécialisés peuvent aussi faire appel à leur savoir-faire.

 

haut de page
© Métiers en région Provence-Alpes-Côte d'Azur