Employé de libre service

Le métier : Employé de libre service


©employé libre service-clip gallery 2003

Chargé de l’approvisionnement des linéaires des grandes surfaces et du contrôle des produits, l’employé de libre service (ELS) assure la mise en valeur des rayons dont il est responsable. Méthodique, organisé, doté de sens commercial, son emploi est essentiellement présent dans les surfaces commerciales de la grande distribution.

Un métier de la grande distribution.

La grande distribution, c’est le principe du libre service, où le client déambule au sein des rayons pour choisir ses achats. Le professionnel chargé des rayons est l’employé de libre service. Ses tâches concernent la mise en rayon des produits livrés à l’aide de palettes, l’entretien et le nettoyage des surfaces de présentation, le contrôle des produits périmés, la présentation attractive des produits aux clients, le réagencement des linéaires pour adapter les quantités au flux des clients, l’étiquetage et la mise à jour des prix.

  • Dans les petits magasins du commerce de détail, en dehors de tâches relevant du magasinage, l’employé de libre service intervient pour la vente ou la caisse, selon l’affluence des clients.
  • Quand le magasin est très grand, l’employé de libre service peut être spécialisé sur un rayon : les liquides, la boucherie, etc.
  • Dans les grandes surfaces spécialisées (produits sportifs, bricolage, jouets), ce sont plus fréquemment les vendeurs qui gèrent totalement leur rayon. Mais certaines enseignes privilégient l’embauche d’ELS.
  • Au sein d’enseignes du commerce de gros, l’employé de libre service aura en charge la réception de la marchandise, la mise en stock ou en rayon, l’étiquetage.

Dans tous les cas de figure, il est amené à manier l’informatique, particulièrement des logiciels permettant de suivre l’état des stocks, et à respecter des règles d’hygiène et de sécurité (chaîne du froid, date de péremption, etc.)

haut de page

ELS et merchandisers.

L’employé de libre service est aussi « merchandiser » lorsque son travail consiste à mettre en valeur une présentation : par exemple réaliser le « facing » (positionnement sur la face avant d’une rangée de rayon) afin de mettre en évidence certains produits. Certaines marques embauchent elles même des merchandisers qui assurent la mise en rayon de leurs produits dans différents magasins.

Métier du commerce : disponibilité horaire et saisonnalité.

Comme tous les métiers du commerce, travailler le samedi, voire le dimanche et les jours fériés est fréquent. Mais ces heures sont récupérées en salaire ou en jours de congés, suivant leur nature. Les horaires sont modulables et l’emploi présente une saisonnalité : en période de fête, ou de vacances, les horaires sont plus intenses et des embauches temporaires complètent les effectifs habituels.

Il est aussi possible que la prise de poste intervienne tôt le matin, avant l’ouverture du magasin (5h ou 6h par exemple), ou que l’amplitude horaire soit importante (8h-22h), avec des coupures en journée.

Station debout et port de charges.

Piétinements et manutention (jusqu’à 20 kg parfois) font partie de ses conditions de travail. Même sur transpalette électrique, le transport des produits, du stock vers le rayon est déconseillé à toute personne présentant des contre-indications médicales à la station debout et au port de charge. Une bonne résistance physique est exigée.

haut de page
© Métiers en région Provence-Alpes-Côte d'Azur