Assistant maternel

Le métier : Assistant maternel


©assistant maternelle-clipgallery office 2003

Accueillir chez soi de 1 à 3 enfants ou bébés confiés par leurs parents, en prendre soin et accomplir avec eux les activités nécessaires à leur éveil et à leur développement physique, telles sont les fonctions de l’assistant maternel. Doté de solides aptitudes éducatives et relationnelles, patient et attentif aux besoins des enfants, ce professionnel dispose d’un logement salubre et suffisamment vaste pour pouvoir exercer dans de bonnes conditions. Ces conditions sont garanties par un agrément public.

Garder d’autres enfants que les siens.

Bien plus qu’une simple surveillance, l’assistant maternel s’occupe d’enfants en l’absence de leurs parents. Il veille à leur hygiène, à leur sécurité comme à leur bien-être et à leur éducation. Il change les nourrissons et accompagne les plus grands aux sanitaires. Il les couche, prépare leurs repas, les nourrit ou les aide à manger. Il les promène en landau, en poussette ou à pied selon leur âge. Il organise lecture, exercices et jeux éducatifs y compris dans des lieux adaptés à la petite enfance (ludothèques). A l’écoute des enfants, il dialogue avec eux et sait aussi les consoler. Vigilant à leur état de santé et aux consignes des parents, il peut leur dispenser des soins courants (changement de pansements, administration de médicaments sur prescription médicale). Il assure l’entretien, le rangement des pièces et du matériel utilisé lors des différentes activités.

Des conditions de travail fixées par autorisation administrative.

Professionnel rémunéré, il exerce grâce à un agrément délivré par les services de protection maternelle et infantile (PMI) de son département. Ce document détermine le nombre d’enfants qu’il peut prendre en charge simultanément (de 1 à 3 sauf dérogation) et les modalités d’accueil : accueil non permanent (à la journée), permanent (24h/24) ou mixte. Même s’ils sont peu nombreux, ce métier est également accessible aux hommes.

haut de page

Des horaires et des interventions définies avec les familles.

L’assistant maternel accueille les enfants le plus souvent en journée, parfois très tôt le matin, lorsque les parents vont travailler. Les horaires d’accueil journalier, le nombre de jours de garde par semaine et par an sont très variables : ils sont généralement liés aux obligations professionnelles des parents et aux besoins de l’enfant. Les activités et les prestations relatives aux repas, aux déplacements de l’enfant ou à sa santé sont déterminées en accord avec la famille.

Employé par les parents ou par une crèche familiale.

Ce professionnel peut être recruté et rémunéré soit directement par des particuliers soit par une collectivité territoriale ou une association. Dans ce cas, l’assistant maternel dépend d’une crèche familiale financée et gérée par l’une ou l’autre de ces structures. Les enfants lui sont alors confiés par l’intermédiaire de ce service d’accueil sans que l’assistant maternel ait lui-même à rechercher ses gardes ainsi qu’à négocier les conditions d’emploi et de rémunération avec les familles.

Travailler le plus souvent chez soi et de manière autonome.

Quel que soit son employeur, ce professionnel travaille généralement seul, à son propre domicile. Pour éviter le sentiment d’isolement, il bénéficie du soutien et des informations de la PMI ou des services des Relais d’assistants maternels. Dans le cadre d’une crèche familiale, il rencontre fréquemment ses collègues. Ils peuvent alors échanger avec l’équipe d’encadrement et effectuer des activités communes avec tous les enfants. Ceci permet un accompagnement et un suivi régulier.

haut de page

Etablir une relation de confiance avec les familles.

Les parents qui confient leur enfant à une tierce personne doivent pouvoir s’en remettre entièrement à elle. Avoir une bonne expérience de la petite enfance est donc nécessaire pour exercer ce métier. Il exige notamment un bon équilibre nerveux, beaucoup de patience et d’observation. Méthodique, ce professionnel sait organiser son activité en fonction des besoins propres à chaque enfant. Il sait aussi s’adapter aux attentes des parents. En bonne forme physique pour pouvoir travailler debout de façon prolongée, porter les bébés, s’accroupir ou se baisser fréquemment pour être à leur niveau. Il doit fournir un certificat médical qui doit attester notamment de l’absence de maladie contagieuse.

Des métiers proches par la similitude des tâches mises en œuvre.

L’assistant maternel exerce des activités très voisines de celles d’autres professionnels de l’intervention auprès d’enfant. Il s’en distingue toutefois généralement par ses conditions de travail.

  • Les assistants familiaux sont agréés à titre permanent. Ils accueillent en continu (de jour comme de nuit) des enfants qui ne peuvent demeurer dans leur propre famille pour des raisons judiciaires (placement suite à une décision de justice) ou sociales (familles en difficulté).
  • A la différence des assistants maternels, les gardes d’enfant à domicile exercent sans agrément et au domicile de leurs employeurs.
  • Enfin, contrairement à l’assistant maternel qui travaille souvent seul, les auxiliaires de puériculture et les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) oeuvrent au sein d’une équipe dans une structure d’accueil collectif.
© Métiers en région Provence-Alpes-Côte d'Azur