Tourneur fraiseur

Le métier : Trouneur fraiseur


Au sein d’un atelier de fabrication industrielle, debout devant sa machine à commande manuelle ou devant l’écran d’une machine informatisée, il met en forme les pièces, au millième de millimètre près. Précis, concentré, il observe la transformation et juge de la réalisation concrète de son travail.

©tourneur fraiseur-Crpaca

Tourneur et/ou fraiseur.

Le tourneur et le fraiseur font partie des usineurs, professionnels de la fabrication des pièces en métal. Le tourneur est l’ouvrier sur tour et le fraiseur, l’ouvrier sur fraiseuse. Ces deux machines ont en commun de permettre l’usinage, c'est-à-dire la mise en forme d’une pièce, prototype ou démultipliée en petite série ou en grand nombre, en procédant par enlèvement de métal. En général le tour permet de faire les pièces rondes et la fraiseuse les pièces présentant des angles. Quelquefois ces pièces sont en plastique ou en matériaux composites.

Machine conventionnelle et « MOCN ».

A partir de différents documents (dossier de fabrication, liste d’outillage, manuel de programmation, etc.), les tourneurs et les fraiseurs optent pour une méthode d’exécution et mettent en œuvre la réalisation de la pièce, tournée ou fraisée, sur une machine à commande manuelle, dite conventionnelle, ou programmée informatiquement : la machine outil à commande numérique (MOCN). Ils effectuent les réglages ou saisissent un programme de données sur un « directeur » de commande. Un tourneur ou un fraiseur qualifié sait intervenir sur les deux sortes de machine : conventionnelle ou programmée.

Beaucoup d’innovations technologiques touchent le métier. Les machines peuvent être reliées en réseau et la programmation s’effectuer à partir d’un ordinateur central : c’est la FAO, fabrication assistée par ordinateur. La nouvelle génération de machine outil est une machine à « commande intuitive », avec laquelle le tourneur ou le fraiseur « dialogue » sur son écran d’ordinateur et simule la réalisation de la pièce avant de lancer la production. Certaines machines pourront même servir à faire, au choix, de la pièce unitaire, du prototype ou de la grande série grâce à leurs multiples possibilités de programmation..

haut de page

Production en grande ou en petite série.

Selon la production et la taille de l’entreprise, le degré de polyvalence demandée est différent. Dans les entreprises de taille importante, produisant en grande série, sur des machines automatiques, le travail se répartit entre les ouvriers qualifiés qui réalisent la production, éventuellement le réglage simple, et le programmateur-régleur, un technicien le plus souvent. Dans les entreprises plus petites, le tourneur et le fraiseur peuvent intervenir aussi bien sur les machines conventionnelles que sur les machines à commande numérique. Ils effectuent les réglages et la programmation. Les PME-PMI sous-traitantes, de petite taille et nombreuses en PACA, sont encore souvent équipées en machines conventionnelles.

Responsable de la qualité et du suivi de sa production.

Comme pour beaucoup d’emplois qualifiés de la production en industrie, le tourneur et le fraiseur sont responsables de la conformité et de la qualité de la pièce réalisée. Ils surveillent leur production, sur une ou plusieurs machines, effectuent les corrections nécessaires, tout en respectant le planning décidé par les responsables. Ils ont en charge le maintien en bon état de l’outillage et réalisent la maintenance « de premier niveau » en prenant en charge l’entretien préventif de la machine et les incidents courants. Ils renseignent différents documents permettant de « tracer » la production.

haut de page

Travail debout, en atelier, souvent posté.

Le travail en atelier et en station debout nécessite de la résistance physique. Plusieurs machines fonctionnent simultanément. Des poussières se dégagent, le bruit est constant mais ne nécessite pas de porter un appareil de protection. Le travail sans erreur en respectant une cadence demande une vigilance continue.

Le travail peut s’effectuer en journée, ou posté pour les séries et le travail sur les machines outils à commande numérique. Dans ce cas, le tourneur ou le fraiseur travaille par séquence de 8 heures, le matin, l’après-midi, ou encore de nuit. Dans les entreprises réalisant de la maintenance, il peut lui être demandé d’être présent le week-end ou les jours fériés : les clients ont souvent besoin d’être dépannés immédiatement.

Plusieurs secteurs d’activité employeurs en PACA.

En PACA, l’usinage des métaux se retrouve dans plusieurs secteurs d’activité : la métallurgie, la mécanique générale, la fabrication d’équipements mécaniques, électriques et électroniques, la réparation et la construction navale, l’aéronautique (hélicoptères), la réalisation d’éléments métalliques pour la construction. Ces activités sont représentées majoritairement par des PME-PMI, souvent sous-traitantes de donneurs d’ordre ayant ou non leur siège en région

haut de page
© Métiers en région Provence-Alpes-Côte d'Azur