Manipulateur radio

Le métier : manipulateur radio


©manipulateur radio-clipgallery office 2003

Animé d’une grande curiosité scientifique, le manipulateur radio fait preuve d’un esprit rigoureux et précis. Capable de rassurer et de mettre en confiance les patients, ce professionnel de santé réalise sur prescription médicale des investigations dépendant de l'imagerie médicale, de la médecine nucléaire ou de l'électrophysiologie. Dans le domaine de la radiothérapie ou de la radiologie interventionnelle, il agit au côté du médecin à des fins thérapeutiques.

 

Son activité conjugue le contact direct avec les malades …

Le manipulateur radio accueille patients, blessés ou malades de tous âges, les questionne afin de déceler d’éventuelles contre-indications (allergies, claustrophobie) et les informe du déroulement de l'examen ou du traitement. Après avoir effectué les préparatifs nécessaires (préparation des produits de contrastes iodés ou radioactifs, réglage des installations, repérage des champs à traiter), il les installe dans la pièce et auprès des appareils appropriés. Il leur prodigue les soins nécessaires (injection sous contrôle médical) et participe à leur surveillance clinique. Il peut aussi leur donner les premiers soins d'urgence en cas de choc.

 

… et la mise en œuvre de procédures et d’appareillages sophistiqués.

Il procède ensuite aux explorations fonctionnelles (acquisition des images suivant le protocole et la prescription médicale, enregistrement des réactions du patient) ou aux traitements (déclenchement des doses radioactives). Il peut demander aux patients de se tenir dans une position précise, de se déplacer d’un appareil à un autre et veille à ce qu’ils restent immobiles pendant l’examen. Ce professionnel développe les clichés, traite et contrôle les résultats et les transmet au praticien pour analyse. Pour certaines investigations nécessitant un acte relevant de la seule compétence du médecin (ponction, pause d’un cathéter, introduction d’une sonde), il assiste celui-ci dans son intervention.

 

Technicien, il effectue des examens complexes et adaptés à chaque cas.

Il contribue au diagnostic de la pathologie du patient en utilisant des techniques variées : radiographies, scanographie (scanner), endoscopie, électrocardiogramme, électroencéphalogramme, imagerie par résonance magnétique (IRM). Il peut explorer différents organes : radiologie générale, digestive, vasculaire, neuroradiologie ou médecine nucléaire (scintigraphie thyroïdienne ou osseuse).

 

Soignant, il peut intervenir dans l’application des procédures de traitements de certaines maladies,

notamment des cancers, à travers la radiothérapie (irradiation des cellules malades). Dans ce cadre, le manipulateur radio est associé, sous les directives du radiothérapeute, aux phases de repérage, de dosimétrie et de simulation. Elles précédent la réalisation du traitement dont il a personnellement la charge. Dans le domaine de la radiologie interventionnelle (interventions médicales effectuées sous scanner ou radiographie), il utilise aussi le rayonnement de matériaux radioactifs à des fins non plus seulement exploratoires mais curatives.

 

haut de page

Il travaille le plus souvent en étroite collaboration avec des médecins qu’ils soient radiologues ou radiothérapeutes.

Son degré d'autonomie est lié au type de matériel qu’il emploie. L'utilisation de radiations ionisantes et de produits toxiques nécessite le respect des normes internationales de radioprotection, afin de ne pas prendre de risques professionnels.

 

Station debout prolongée, port d’un tablier de plomb, brancardage des patients, travail sous lumière artificielle, le métier requiert une bonne endurance physique.

Les horaires sont généralement réguliers, mais peuvent être décalés (tard le soir), notamment en cabinets privés. Le travail peut être posté, de jour comme de nuit, avec des gardes le dimanche et les jours fériés, pour assurer la continuité du service, particulièrement dans les établissements hospitaliers.

 

Ce professionnel est pourvu de solides qualités techniques et humaines.

Le manipulateur radio doit faire preuve d’une très bonne maîtrise technique afin de pouvoir utiliser du matériel spécialisé et des technologies de pointe, notamment l’informatique. Il doit être capable de s'adapter à l’évolution constante de la médecine et à la sophistication des appareils de radiologie et d’imagerie. Scrupuleux, il suit précisément les procédures (dosages des produits, réglages des machines) et les prescriptions médicales. Dans la relation soignant-soigné, ce professionnel sait mettre à profit ses qualités humaines et relationnelles : sens de l’écoute, capacité à expliquer, à tranquilliser ou à réconforter les patients. Il apprécie le travail en équipe.

 

Ses lieux d’exercice sont multiples.

Ce métier s'exerce uniquement à titre salarial, au sein des établissements de santé (hôpitaux publics, cliniques privées), des centres spécialisés de lutte contre le cancer, des cabinets d'imagerie ou de radiologie privés. Certains manipulateurs radio peuvent choisir de s’orienter vers d’autres secteurs que la santé : industrie (aéronautique, automobile, centrales nucléaires), notamment dans le cadre du contrôle qualité (radiographie industrielle des matériaux et des composants) ou domaine culturel au sein des musées ou des laboratoires de recherche qui y sont rattachés (radiographie des œuvres d’art, datation au carbone 14).

 

haut de page
© Métiers en région Provence-Alpes-Côte d'Azur